Moins de graisse corporelle – Les 4 piliers des corps qui font rêver - cible, fondre et perdre la graisse corporelle, musculation, nutrition, alimentation, sommeil, dormir, mode de vie, style de vie – Kerim BlogeurAvez-vous déjà eu l’impression de lutter encore et toujours pour fondre votre excès de graisse corporelle ?

Si vous êtes là, à lire ces mots, c’est bien parce que votre apparence est importante pour vous. Vous voulez un corps qui attire. Vous voulez devenir un modèle pour ceux qui vous entourent. Sinon, vous ne passeriez pas autant de temps sur le Web. Vous iriez au cinoche, faire du shopping ou j’en passe et des meilleures.

Vous faites partie d’une classe un peu spéciale : les sportifs coquets. Vous savez que votre aspect physique parle avant votre personnalité. Que les gens vous trouvent plus ou moins fascinant, avant même qu’ils découvrent les tréfonds de votre esprit. Vous savez que vous pouvez esthétiser votre corps pour devenir plus séduisant, plus confiant. Pour péter la forme. Pour une meilleure qualité de vie. Et tous vos efforts n’ont qu’un seul but :

Une belle transformation physique.

Sans évolution, tout ce temps passé à vous exercer n’est qu’un atome de rien. Les retombées de vos efforts sont la clef pour vous distinguer des sportifs moyens.

Sans métamorphose, vous vous donnez un mal de fou pour brûler quelques calories. En passant, c’est brillant, tant de volonté et de détermination. Combien de temps allez-vous tenir avec un corps sans galbe ? Vous ne vous sentez jamais démotivé lorsque vous vous scrutez dans le miroir ?

Pourtant, c’est bel et bien la réalité : ce que font des millions de sportifs coquets, c’est de s’entraîner pour rester identique.

C’est un peu comme essayer de façonner de l’argile dure comme le roc, avec ses doigts. La caresser et attendre qu’elle change de forme, c’est de la connerie. Un type vous croisant par chance vous prendrait pour un enchanteur. Pour ne pas dire timbré.

Cela peut en captiver deux ou trois, mais pas plus.

Vous vous demandez à n’en pas douter : « Avec tous les efforts que je fais, pourquoi mon corps n’a toujours pas changé, bordel ! » Bon, d’accord, si ça se trouve, le mot « bordel » est plus faible que l’expression que vous utilisez.

Laissez-moi vous dire pourquoi vous n’arrivez pas à vous sortir de votre chrysalide. Et pourquoi mon corps est super galbé, bien que je m’exerce très peu et mange à cœur joie. Lisez bien ceci et gardez l’esprit ouvert.

Votre corps ne devient pas un beau papillon, car il ne respecte pas les quatre piliers de la transformation physique. Voilà tout.

Vous pouvez lâcher votre salaire en régimes, compléments alimentaires et opérations chirurgicales, ça ne changera rien. Vous pouvez combiner tout plein d’astuces, comme le thé vert, le café, le citron… ça ne changera toujours rien. Vous pouvez vous entraîner chaque jour, encore et encore, et hélas, vous ne forcerez pas votre corps à changer visiblement.

JAMAIS.

Vous ne perdrez pas votre graisse corporelle. Vous serez bloqué dans un état transitoire entre le stade de la chenille et celui du papillon, et personne n’en aura rien à foutre de votre corps maigre comme un clou ou flasque, fondu dans la foule des milliards de corps maigres comme des clous ou flasques.

Et si vous voulez croire que vous êtes séduisant, vous oublierez vite cette idée lorsque vous serez en face du miroir.

Telle est la réalité. Tout simplement parce que vous ne respectez pas les quatre piliers de la transformation physique.

 

Pilier n° 1 : Mangez équilibré et à cœur joie

Imaginez que votre baignoire est à moitié remplie d’eau et que vous voulez la vider. Le trou d’évacuation d’eau est aussi petit qu’une pupille d’œil humaine non dilatée. Si vous laissez couler l’eau du robinet à flots, allez-vous pouvoir vider l’eau ? Non. Même si vous laissez couler l’eau faiblement.

Vous auriez l’air un peu ridicule de croire que les canalisations sont bouchées.

Stocker de la graisse corporelle, c’est un peu comme remplir de l’eau dans une baignoire. Si vous ouvrez le robinet d’eau de la baignoire et que, en même temps, vous videz moins ou autant d’eau qu’il en rentre, alors l’eau va s’accumuler ou stagner. Si vous n’arrêtez pas de stocker du gras, n’espérez pas un ventre plat et galbé. Personne ne voudra y passer ses mains. Même pas vous-même.

Mais je vous préviens, je vais éclaircir une chose sur-le-champ. Vous n’avez pas besoin de suivre un régime de privation. Ce n’est pas efficace, ça ne règle pas le problème. Vous avez juste besoin de manger équilibré. Nuance. Je mange parfois des sucreries, mais je mange tout le temps équilibré. Ce n’est pas une question d’aliments, mais la combinaison d’aliments qui arrête le stockage de la graisse corporelle. Qui permet ensuite de la fondre d’une manière révélatrice.

Par exemple, ce qui réduit vos efforts de perte de graisse corporelle, ce sont ces bidules trop populaires. Vraiiiiiment trop. En voici quatre :

  • Vous gaspillez trop d’énergie sur des astuces et compagnie. Oui, c’est vraiment efficace, mais vous devez d’abord respecter les quatre piliers. Soyons honnêtes, les astuces pour brûler la graisse corporelle ne sont que, des, astuces. Ça fait vraiment la personne qui fait toujours n’importe quoi et qui cherche à se racheter avec des bricoles.
  • Vous pensez que sauter un repas vous permettra de brûler plus de graisse corporelle. Ah oui ? Dites-moi alors pourquoi votre graisse corporelle ne fond pas comme du beurre dans une poêle !
  • Vous lisez trop de blogues, vous regardez trop YouTube et vous écoutez trop les conseils de tout le monde. C’est une erreur. Je vous conseille de suivre qu’une seule personne. Pourquoi ? Car une personne vous dira : « Mange ci. » L’autre vous dira : « Ne mange pas ça. » Puis une autre : « Fais ci. » Et puis encore une autre : « Ne fais pas ça. » Résultat ? Vous vous emmêlez les pinceaux de votre plein gré.
  • Vous pensez que vous pouvez manger des aliments bio sans stocker de la graisse corporelle. Bio, c’est très bien. Mais c’est un détail, comme les astuces. Boire abondamment du jus de grenade bio ou pas bio ne vous aidera sûrement pas à fondre votre graisse corporelle.

Faites attention aux aliments que vous mangez. Les sodas, les frites, le pain, le riz, les pâtes et les viennoiseries par exemple. Ce ne sont pas de bons investissements. Le bon côté, c’est que vous pouvez en profiter tant que vous savez comment équilibrer vos repas.

Attention aussi à ne pas croire que les aliments bio sont des miracles. Bon, OK, vous mangerez sans doute moins de saleté. Mais ce n’est pas en mangeant la moitié d’un paquet de biscuits bio, une bière bio et un grand plat de pâtes bio que vous allez arrêter de stocker du gras. Même pas en rêve.

Idem pour les coachs et pantins de la télé. Ils vous font acheter des milliers de compléments alimentaires. Pour, finalement, négliger le pilier numéro 1 : manger purement pour libérer cette maudite graisse corporelle. Vous n’avez pas besoin de compléments alimentaires bariolés. Ça coûte assez cher, puis ce n’est pas un placement qui en vaut la peine, à votre niveau. Commencer par les choses secondaires, c’est comme construire une maison en commençant par le toit.

Que faire pour arrêter de stocker de la graisse corporelle ?

 

Étape 1 : achetez des protéines

Vous en trouverez facilement en boucherie ou au rayon frais du supermarché. Et même sur Internet ou en magasin spécialisé pour les protéines en poudre.

Vous ne savez pas identifier les protéines ? Voici en peu de mots comment les identifier en moins de deux :

Les protéines se déplacent sur le sol, nagent dans l’eau et volent dans les airs.

Je vous donne un exemple enfantin :

Un poisson nage dans l’eau. Le bœuf se déplace sur le sol. La volaille se déplace sur le sol et peut voler dans les airs. Ils représentent les protéines.

Vous voyez, c’est facile !

Vous en voulez encore ? Les œufs et les produits laitiers que produisent ces animaux sont, eux aussi, riches en protéines. Le fromage et le yaourt par exemple.

Cet article pourrait vous intéresser :

Est-ce utile de manger des protéines ?

Oui, parce que vous avez besoin d’un apport constant en protéine, qu’il faut répartir au cours de la journée. Pour équilibrer vos hormones et réduire vraiment votre graisse corporelle. Pour une santé et une forme physique optimale.

Et ce n’est pas fini. Vous avez besoin de protéines pour renouveler vos cellules. Pour alimenter vos muscles. Les renforcer, les maintenir. Pour gérer facilement votre faim. Pour déborder d’énergie.

À votre avis, pourquoi certains régimes se composent-ils largement de protéines ?

Car des malins ont compris la force de ce macronutriment pour perdre du poids. Je veux dire « l’excès de graisse sur le corps ». Hélas, ces régimes auront « toujours » une carence, un tort.

Rappelez-vous de ceci. La composante principale de vos cellules est la protéine.
La protéine est au repas ce que les fondations et le ciment sont à une maison.

Vous n’avez pas besoin de collectionner les protéines. Essayez d’acheter au moins deux, voire trois sortes d’aliments protéinés. Vous les alternerez souvent, vous ne vous en lasserez jamais. Vous pouvez les garder au congélo à l’envie.

 

Étape 2 : achetez des glucides

Allez au supermarché, vous en trouverez tout de suite à l’entrée.

Vous ne savez pas identifier les glucides ? Voici comment les identifier avec une seule petite phrase magique :

Les glucides poussent sur le sol.

Exemple tout bête :

Les fruits poussent sur le sol. Les légumes poussent sur le sol. Ils représentent les glucides.

Plus simple que ça, tu meurs !

Est-ce utile de manger des glucides ?

Oui, et encore oui. Car vous avez besoin de beaucoup de glucides, qu’il faut répartir au cours de la journée. Pour équilibrer vos hormones et réduire vraiment votre graisse corporelle. Pour une santé et une forme physique optimale.

Parce qu’ils sont la principale source d’énergie nécessaire à votre corps, à votre cerveau. Quand vous nourrissez bien votre cerveau, vous vous sentez éveillé, et vous pétez la forme.

Parce que les glucides – fruits et légumes – fournissent aussi des fibres, vitamines et minéraux. Sans quoi vous ne pouvez pas vivre en pleine forme. Au lieu d’acheter des vitamines et tout le tralala, mangez un fruit, et vous serez aux anges.

 

Mais faites gaffe aux glucides hostiles :

Pour une petite portion, ils contiennent beaucoup de glucides. Si vous en abusez, et que vous ne levez pas d’haltères, vous créez les conditions idéales pour gagner de la graisse corporelle. Car votre corps ne peut pas utiliser trop de calories d’un seul coup. C’est pourquoi il convertit et stocke l’excès de calories – en priorité celles provenant des glucides – en graisse corporelle. Normal, sinon il n’y aurait pas d’obèse.

En voici des exemples connus. Vous verrez que vous pouvez facilement en manger de grandes quantités :

  • Jus de fruit.
  • Sodas
  • Frites
  • Sucre (cent pour cent glucides)
  • Sirop (cent pour cent glucides)
  • Bière (le pire des glucides)
  • Farine blanche de blé
  • Pain
  • Pâte
  • Viennoiseries
  • Riz

Avec ces aliments, vous pouvez vite dépasser la dose. Par exemple, c’est facile de boire deux grands verres de jus d’orange. Mais avez-vous déjà épluché et mangé six oranges d’affilée ?

Cela m’étonnerait.

Si un aliment hostile vous tente, que faire ?

Cela risque de vous choquer. Parce que je suis déjà passé par là. J’ai longtemps été fan de sodas, gâteaux, pâtes, etc. Je sais que c’est dur de tirer un trait dessus. L’interdit, on l’aime. Pour tout vous dire, je n’ai jamais tiré un trait dessus. J’ai, sans le vouloir, découvert LE secret pour AIMER manger bien.

Mon secret : ne vous privez pas. Ah, çà ! Jamais. Faites l’inverse de tous ceux qui se frustrent et qui se découragent : savourez pleinement votre plaisir, quitte à freiner la perte de graisse charnelle. Mais au moins, vous serez joyeux. Et c’est ainsi que vous réussirez à fondre le gras avec joie.

La preuve ! Cela a si bien marché sur moi que j’ai trouvé ma mission : rendre chaque transformation physique agréable. Passionnante.

Si un ex-fan de mars, chips, snickers, m&m’s, soda… l’a fait, vous pouvez le faire aussi.

Vous voulez fondre votre masse grasse ? Vous le pouvez. Alors, investissez dans les fruits et légumes. Et gardez simplement ceci en tête :

« L’essentiel dans notre comportement est de parvenir à un équilibre et de s’y tenir. Être modéré en tout, y compris la modération. » – Pythagore.

Voici les fruits et légumes que je mange en ce moment :

  • Banane (bon, d’accord, ça, c’est toute l’année)
  • Lentilles
  • Fruit de la jouvence (pour info, c’est la baie de goji)
  • Épinard
  • Toutes sortes de haricot
  • Pomme – « Une pomme par jour éloigne le médecin. » Mais si vous tombez amoureux de lui ou elle, n’en mangez pas, ou vous ne le reverrez plus.
  • Chou frisé
  • Orange
  • Aubergine
  • Mandarine
  • Flocon d’avoine
  • Abricot sec
  • Pomme de terre
  • Miel

Chaque saison, de nouveaux fruits et légumes demandent à se faire croquer. Goûtez-moi ces merveilles. Avec leur richesse en nutriments, elles ne feront qu’accélérer votre perte de graisse corporelle.

D’abord et avant tout, essayez d’inclure des fruits ou des légumes dans tous vos repas. Vous devez vous dire : « J’aime les fruits et tout ce qui est bon pour mon corps ! » Cette règle est tellement élémentaire qu’elle peut sembler évidente. Et pourtant, chaque jour, des millions de personnes l’oublient.

 

Étape 3 : achetez des lipides

Les lipides, ou graisses, constituent le dernier des trois macronutriments capitaux, pour jouir d’un équilibre hormonal tip-top. Encore une fois, vous en trouverez facilement au supermarché.

Vous ne savez pas identifier les lipides ? C’est très simple. Ajoutez, en priorité, de la graisse mono-insaturée. Vous devez simplement vous souvenir de leur nom. C’est comme si je vous présentais à de super héros.

Je vous présente les super graisses saines :

  • Huile d’olive – Le. Leader.
  • Avocat
  • Amande
  • Noix de cajou
  • Noix de pécan
  • Cacahuète
  • Noisette

Etc.

Et ce n’est pas tout. Voici maintenant de la graisse saturée, que vous pouvez manger sans souci :

  • Huile de noix de coco
  • Chocolat noir – mieux vaut miser au moins sur le 70% de cacao, car en dessous, c’est trop sucré et les vertus partent vite.
  • Beurre

Vous avez remarqué que, sauf le beurre, chaque aliment est ou provient d’un fruit ?

Encore une raison de plus de se mettre des fruits sous la dent.

Est-ce utile de manger des lipides ?

Oui, oui et oui. Parce que vous avez besoin d’une quantité respectable de graisses, qu’il faut répartir au cours de la journée. Pour équilibrer vos hormones et réduire vraiment votre graisse corporelle. Pour une santé et une forme physique optimale.

Parce que les graisses saines vous aident à garder votre cœur et vos artères sains.

Mais faites attention de ne pas tomber dans le piège. Ne coupez pas les lipides en les remplaçant par du pain, des pâtes ou du riz. Si vous déséquilibrez vos repas comme ça, vous serez étonné de rester gras ou toujours fatigué.

Pour commencer, achetez de l’huile d’olive. Pour info, choisissez bien « Huile d’olive extra-vierge ». Celle que j’utilise fait un 75 cl et coûte moins de 7 euros. C’est un trésor mangeable, c’est la reine des graisses saines. Vous ferez un bien fou à tout votre corps.

Au fait, vous connaissez le roi des graisses saines ? Non ? Vous voulez savoir qui sait ?

Décidément, vous êtes bien curieux. Si vous mangez du poisson, alors vous mangez le roi des graisses saines : Oméga-3.

Et maintenant, juste entre vous et moi, voici comment manger équilibré et à cœur joie.

 

Étape 4 : mangez chaque jour trois repas et deux goûters équilibrés

« Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu. » – Confucius

Vous connaissez sans doute des régimes à la con. En voici trois, sans intérêts :

  • Régimes hyperprotéinés
  • Régimes hyperglucidiques
  • Jeûne intermittent

Et c’est un vrai. Gros. PROBLÈME. Qui réduit vos chances de rendre votre corps désirable. Pour la simple raison qu’un régime déréglé ne permet pas de fondre la graisse corporelle sai-ne-ment, et pour de bon.

J’ai connu pas mal de gens qui ont testé un régime. C’était trop dur pour eux. Ils ont tous fini par arrêter. Et après ? Comme à la suite de n’importe quel régime pourri, ils ont repris leurs anciennes habitudes – c’est-à-dire l’origine de leur problème.

En réalité, il n’y a pas de régime inefficace. Je vais vous dire pourquoi.

  • Vous voulez un corps mince et chétif ? Il y a des régimes pour ça.
  • Vous voulez vous enrober de gras ? Il y a des régimes pour ça.
  • Vous voulez perdre de la graisse corporelle dans la souffrance ? Il y a des régimes pour ça.
  • Vous voulez manger sans ressentir de privation et réduire sainement votre graisse corporelle ? Il n’y a pas de régime pour ça, il y a une solution.

Voici la règle d’or (ma devise) : roulez pour l’équilibre et la tempérance.

Cela veut dire de manger les quantités adaptées de protéines maigres, mariées à tout plein de légumes et de fruits, ainsi qu’à un peu de graisses saines. Puis de se faire plaisir avec sagesse.

Le beau juste milieu.

Si vous roulez pour l’équilibre et la tempérance, vous roulez sur la route qui mène à la fonte de la graisse corporelle. Et vous êtes libre de faire des détours (excès), mais cela vous retardera.

D’accord, mais comment créer un vrai repas équilibré ?

Et si je vous disais mon secret ?

 

La formule fiable de l’équilibre :

Voici la formule toute simple : si vous mangez 1 g de lipide, alors mangez 2 g de protéines. Puis 3 g de glucide.

Imaginez une balance de cuisine en face de vous. À gauche, vous posez les lipides et les protéines. À droite, vous posez les glucides. Si vous équilibrez les deux côtés, votre corps s’épanouit, comme le soleil épanouit les roses.

Exemple :

BALANCE DE CUISINE

Bascule de gauche

Bascule de droite

Pour 1 g de lipide mangé, ajoutez 2 g de protéine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1+2=3

1 g de lipide + 2 g de protéines =

3 g de glucide

Poids = 3 g

Poids = 3 g

Ah ! une chose importante : déterminez d’abord la quantité de protéine que vous allez manger. Vu que c’est le macronutriment le plus important, c’est lui qui va déterminer la quantité de lipides et de glucides à manger. En gros, si vous devez commencer par mettre un truc sur la balance, ou dans votre plat, c’est la protéine.

Voici un exemple pour vous montrer à quel point cette formule est précise :

Disons que vous voulez manger vite fait un goûter.

  • 1re étape : vous ouvrez le frigo et prenez un pot de fromage blanc maigre qui pèse 100 g. Pour 100 g : 8 g de protéines. Très bien. Vous venez de déterminer la quantité de protéines que vous allez manger, soit 8 g.
  • 2e étape : maintenant, divisez la quantité de protéine par deux, et vous obtenez la quantité de lipides à manger, soit 4 g. Ça vaut une cuillère à café de purée de cacahuète.
  • 3e étape : additionnez les lipides et les protéines, et vous obtenez la quantité de glucides à manger, soit 12 g. Ça vaut une pêche bien juteuse et sucrée.

BALANCE DE CUISINE

Bascule de gauche

Bascule de droite

8 g de protéines / 2 = 4 g de lipides

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4+8=12

4 g de lipides + 8 g de protéines =

12 g de glucides

Poids = 12 g

Poids = 12 g

Qui veut découvrir la teneur en macronutriment d’un repas équilibré idéale ?

Homme, un repas équilibré idéal veut dire manger :

  • 15 g de lipides
  • 30 g de protéines
  • 45 g de glucides

Femme, un repas équilibré idéal veut dire manger :

  • 10 g de lipides
  • 20 g de protéines
  • 30 g de glucides

Vous vous demandez peut-être : « Pourquoi diable ces quantités ? » Parce qu’ils créent des changements de métabolisme presque magiques. Parce qu’ils produisent les MEILLEURS effets sur la perte de la graisse corporelle et sur la santé. Des chercheurs l’ont démontré, mais une poignée de personnes est au courant, et elle ne veut pas que vous sachiez leur secret.

Ha ! Ha ! Trop tard.

Que l’on soit bien clair : vous n’avez pas à respecter les quantités ci-dessus à, la, lettre. Moi, par exemple, je mange souvent plus de lipides. Alors, servez-vous de ces quantités comme fil conducteur.

Imaginez que vous voulez dessiner une rose. Ne serait-il pas plus simple d’avoir comme modèle, une vraie rose sous vos yeux ? Je pense que oui.

Alors, si vous suivez de près le repas équilibré idéal, vos repas effleureront chaque fois le parfait équilibre.

Oui, mais ça vaut quoi un goûter équilibré ?

Eh bien, c’est plus ou moins un demi-repas équilibré.

  • Si vous êtes une femme, cela pourrait être 5 g de lipides, 10 g de protéines et 15 g de glucides.
  • Si vous êtes un homme, cela pourrait être 10 g de lipides, 15 g de protéines et 25 g de glucides.

Exemple de repas et de goûter équilibrés pour un homme :

Note : 1 tasse vaut 25 cl.

Repas

Macronutriments

135 g de thon

30 g protéine

1 tasse et 1/2 de haricots verts cuits

10 g glucide

1 tasse et 1/2 de tomates coupées fraîches 10 g glucide
1 cuillère à soupe d’huile d’olive 15 g lipide
2 kiwis 20 g glucide
1 thé rooibos Riche en antioxydants
Vous pouvez mélanger le thon, les tomates et l’huile d’olive, et ajouter vos épices perso.

Goûter

Macronutriments

35 g de fromage allégé 10 g protéine + un peu de lipides naturels
1 pomme 20 g glucide
1 café + une cuillère à thé de cannelle Riches en antioxydants

Exemple de repas et de goûter équilibrés pour une femme :

Note : 1 tasse vaut 25 cl.

Repas

Macronutriments

90 g de thon 20 g protéine
1 tasse et 1/2 de haricots verts cuits 10 g glucide
1 tasse et 1/2 de tomates coupées fraîches 10 g glucide
1 et 1/3 cuillère à café d’huile d’olive 10 g lipide
1 kiwi 10 g glucide
1 thé rooibos Riche en antioxydants
Vous pouvez mélanger le thon, les tomates et l’huile d’olive, et ajouter vos épices perso.

Goûter

Macronutriments

35 g de fromage allégé 10 g protéine + un peu de lipides naturels
1 pomme 20 g glucide
1 café + une cuillère à thé de cannelle Riches en antioxydant

OK, mais comment répartir les repas et les goûters ?

 

Action :

C’est très facile. Selon l’heure à laquelle vous vous réveillez, répartissez vos repas jusqu’au coucher. À peu près toutes les 3 ou 4 heures. À vous d’ajuster.

Tenez, regardez :

  • 8 h – petit-déjeunez

Entre 8 h et 13 h : vous resterez maximum 5 heures sans manger, vous ne serez pas affamé. Et comme vous équilibrerez les trois éléments nutritifs, vous maintiendrez l’équilibre de vos hormones. Et, tout en continuant à brûler de la graisse corporelle, vous vous sentirez comme une tempête dans une brise.

  • 13 h – déjeunez

Entre 13 h et 16 h : la dernière chose que vous voudrez, ce serait peut-être de manger (vous comprendrez). Et comme vous équilibrerez les trois éléments nutritifs, vous maintiendrez l’équilibre de vos hormones. Et, tout en continuant à brûler de la graisse corporelle, vous vous sentirez comme une dynamo inarrêtable.

  • 16 h – goûtez

Entre 16 h et 19 h : vous aurez le ventre plein jusqu’au dîner. Et comme vous équilibrerez les trois éléments nutritifs, vous maintiendrez l’équilibre de vos hormones. Et, tout en continuant à brûler de la graisse corporelle, vous vous sentirez comme un lion dans une cage en coton.

  • 19 h – dînez

Entre 19 h et 22 h : vous n’aurez pas faim. Et comme vous équilibrerez les trois éléments nutritifs, vous maintiendrez l’équilibre de vos hormones. Et, tout en continuant à brûler de la graisse corporelle, vous vous sentirez de plus en plus détendu.

  • 22 h – goûtez

Entre 22 h et l’heure de votre réveil ? Hmmmmm… laissez-moi réfléchir. Non seulement vous irez dormir en étant plein, mais durant toute la nuit, vous nourrirez aussi votre cerveau. Il dirigera votre corps, même en dormant. Et comme vous équilibrerez encore les trois éléments nutritifs, vous maintiendrez l’équilibre de vos hormones. Vous continuerez à brûler de la graisse corporelle. Oui, oui, même en dormant. Voilà pourquoi la dernière collation est importante, petite marmotte.

Mais attendez. Vous ne pouvez pas manger à 8h ?

Quelle horreur ! Bon, trêve de farce. Je sais que nous ne nous réveillons pas tous à la même heure. Si vous voulez petit-déjeuner à 7 h, par exemple, alors déjeunez à 12 h ! Puis continuez normalement ou changez l’horaire. À vous de voir.

Les acteurs les plus sexy d’Hollywood, athlètes d’élite et patients cardiovasculaires suivent une alimentation équilibrée. Qu’est-ce qui les motive ? C’est la seule manière de se nourrir qui tient tête, et c’est formel, contre le processus de la vieillesse. Nous sommes génétiquement faits pour manger des repas équilibrés.

 

Le cap vers la transformation physique.

Vous n’avez plus d’excuses ! Il s’agit de vous, votre charme. Si vous voulez que votre corps fonctionne à merveille et libère l’excès de graisse de ses cellules : roulez pour l’équilibre et la tempérance, car c’est ce que fait un sportif coquet et séduisant. C’est votre meilleure option pour vous alimenter, et ce n’est pas du tout la mer à boire.

À cette étape, l’envie de manger sans arrêt ne vous obsède plus. Car vous mangez cinq fois par jour. Vous n’êtes plus cette personne fatiguée et démotivée. Vous avez de l’énergie à revendre. Vous comblez vos besoins en protéines, glucides et lipides, et c’est pile ce dont votre corps désire pour rester en bonne santé.

Et même si vous êtes déjà mince, vous avez intérêt à manger équilibré. Vous réfléchirez mieux. Vous serez plus performant. Vous vivrez plus longtemps. Dans votre travail, chez vous ou à la salle de sport, vous serez une contagion de punch.

Nous, en tant que personnes respectant la beauté et la mécanique de notre corps, nous devons nous méfier d’une chose : notre excès de gourmandise. Toujours prompte à se mettre en travers de notre route et à freiner la fonte de la graisse corporelle. Et même si cela devait arriver, il n’y a pas de raison de faire d’une mouche un éléphant.

Lorsque je vais au ciné, je prends souvent un moyen pop-corn. Au petit-déjeuner, j’adore manger de la confiture de figues ou de myrtilles. Quand je vais manger au resto, je prends presque toujours un dessert cosmétique. Ce n’est pas plus dramatique qu’un moustique qui s’écrase sur un par brise.

Souvenez-vous : ne laissez pas s’écouler plus de 5 h entre deux repas. De la sorte, vous contrôlerez votre faim et resterez en mode brûleur de graisse. Sinon, vous risquez de bouffer comme un monstre lors du repas suivant.

Jusque là, vous avez découvert un grand secret : pour fondre votre graisse corporelle, il faut arrêter d’en stocker. Si vous roulez pour l’équilibre et la tempérance, vous pourrez enfin fondre votre graisse corporelle. Lentement, mais à coup sûr.

Et puis, s’il nous suffisait de manger bien pour rendre notre enviable, il n’y aurait pas une salle de sport. Pas une paire d’haltères. Vous voulez accélérer votre perte de graisse corporelle ? Vous voulez un corps bien galbé ? Vous devez vous muscler. Absolument. C’est ce que vous allez découvrir dans ce deuxième pilier, un bond en avant.

 

Pilier n° 2 : entraînez-vous pour tonifier vos muscles

« Certains cherchent la motivation pour aller s’entraîner. Mais c’est d’y aller qui me motive ! » – Kerim YILMAZ

Bon, un petit aparté à l’attention des sceptiques que je devine, pour qui lever des haltères est à peu près comparable à un saut en parachute : que vous ayez envie ou non de passer un peu de temps, chaque semaine, à bouger des haltères, vous ne pouvez qu’admettre que ce type d’exercice rend des corps enviables.

Posez-vous cette question : pourquoi diable on envierait ma silhouette ? Assez capital comme interrogation pour un sportif coquet comme vous, vous ne trouvez pas ?

Laissez-moi vous dire : on va envier votre corps, car on le trouvera bien galbé. Je ne déclare pas que c’est une généralité. Mais si vous jetez un œil aux gens qui vous entourent, vous verrez que des muscles tonifiés rendent n’importe qui plus beau.

  • Plus votre corps est gras, moins il sera considéré avec envie. La probabilité qu’une personne veuille zieuter votre ventre, vos épaules ou vos fesses est mince.
  • Plus votre corps est galbé – c’est-à-dire musclé harmonieusement, ou tonifié – , plus il sera considéré avec envie. La probabilité qu’une personne veuille zieuter votre ventre, vos épaules ou vos fesses est forte.

Pas besoin d’être un expert pour le constater.

Attention, je ne parle pas de « perdre du poids » ni de « tant de kilos par mois ». Cela ne veut rien dire tant que vous ne savez pas clairement ce que vous devez perdre. Vous vous rendez compte ! Réfléchir en kilos par mois, c’est un peu comme si un directeur de musée raisonnait en « tableaux par mois », sans tenir compte de la période, du style ou du peintre.

Pour faire simple, laissez-moi vous raconter l’histoire de la plus grosse de mes gamelles.

Un jour, juste pour tester si je perdrais du poids, j’ai décidé de manger seulement deux fois par jour pendant trente jours. Un jour sur deux, je réalisais le plus vite : quatre séries de cinquante squats et quatre séries de vingt dips, au poids du corps. Pour info, avant de démarrer le test, j’étais déjà bien bâti (moins bien qu’aujourd’hui).

Le résultat : de 75 kg, je suis tombé à 71 kg. J’ai perdu quatre kilos en un mois. Vous pourriez penser : « Bonne nouvelle ! » Non, mais ça ne va pas la tête ! J’ai perdu de la masse musculaire. J’avais moins de galbe que quand je pesais 75 kg.

Pourquoi ? Voici les deux raisons :

Pilier n°1 : négligé. Je me suis privé de manger. Deux repas par jour ne suffisaient pas pour maintenir ma masse musculaire. Loin de mes cinq repas équilibrés par jour.

Pilier n°2 : respecté, mais ce n’était pas du tout mon niveau habituel. Le problème ne venait pas des squats ou des dips. Ce petit circuit était très intense. Rien à dire. Sauf que j’avais l’habitude de m’entraîner à peu près trois fois plus, en une seule fois. Vous comprenez bien qu’en bossant trois fois moins que d’ordinaire, j’ai perdu de la masse musculaire.

Ce qui aurait été complètement différent si je faisais mes premiers pas en levage de poids. J’aurais alors renforcé peu à peu mes muscles. Comme tout débutant.

Moralité : quand vous prenez l’habitude de faire des progrès, les résultats viennent et restent avec vous. Mais sitôt que vous boudez une habitude déjà acquise, les résultats repartent en boudant.

Heureusement, lorsque j’ai repris mes bonnes habitudes alimentaires et d’exercices, c’est au bout de deux mois que j’ai repris tous mes muscles initiaux. Pour les autres, la différence ne sautait pas aux yeux, mais à ceux de mon miroir, si.

Pour rendre VRAIMENT votre corps esthétique, vous devez lever des haltères.

 

Règle n° 1 : maîtrisez les quatre exercices moteurs

Il va falloir que vous imprimiez une chose dans votre tête. Si vous voulez réduire votre graisse corporelle et tonifier vos muscles, à fond la caisse, misez sur ces quatre moteurs increvables.

1) Apprenez le mouvement du « soulever de terre » à la perfection.

C’est l’un des plus opérants pour travailler à la fois le bas et le haut de votre corps.

  • Homme : commencez avec un haltère de 10 kg dans chaque main.
  • Femme : commencez avec un haltère de 5 kg dans chaque main.

2) Apprenez le mouvement de la « pompe » à la perfection.

C’est le meilleur exercice pour muscler le haut de votre corps.

Commencez par vous repousser d’un mur. Quand cela devient trop facile, repoussez-vous d’une chaise. Et quand vous pouvez passer aux vraies pompes, tendez vos mains jusqu’au sol et lancez-vous.

3) Apprenez le mouvement du « squat » à la perfection.

C’est l’un des meilleurs exercices pour travailler le bas de votre corps.

Mieux vaut commencer sans barre et réaliser le mouvement à la perfection – que d’utiliser une barre et bousiller le mouvement.

4) Apprenez le mouvement de la « traction » à la perfection.

C’est l’un des meilleurs exercices pour travailler votre dos.

Personnellement, je trouve que c’est le plus corsé des quatre. Mais bienheureusement, si vous n’arrivez pas à effectuer une seule traction, vous avez d’autres très bonnes options :

Pour le moment, en s’en fou du nombre de répétitions. Apprivoisez d’abord ces quatre poids lourds. En faisant encore et encore un même mouvement d’exercice, vous prendrez confiance et vous vous sentirez à l’aise.

Si vous voulez un corps sculptural, alors mettez toute votre énergie dans ces quatre exercices moteurs. Vous pourrez passer à mon plan d’attaque :

 

Règle n° 2 : mettez du cœur et de la résistance à l’exercice

Un laboureur, sur le point de terminer sa vie, voulut que ses enfants acquissent de l’expérience en agriculture. Il les fit venir et leur dit : « Mes enfants, je vais quitter ce monde ; mais vous, cherchez ce que j’ai caché dans ma vigne, et vous trouverez tout. » Les enfants s’imaginant qu’il y avait enfoui un trésor en quelque coin, bêchèrent profondément tout le sol de la vigne après la mort du père. De trésor, ils n’en trouvèrent point ; mais la vigne bien remuée donna son fruit au centuple.

Cette fable montre que le travail est pour les hommes un trésor.

Vous entraîner n’a rien d’une corvée : c’est une activité ludique et utile. Et quand vous êtes ENTHOUSIASTE pour suer, vos efforts portent leurs fruits.

Moi, par exemple, en me regardant, n’importe qui pourrait se dire : « Il passe sa vie à s’entraîner. » D’ailleurs, c’est ce qu’on croit souvent. En réalité, je m’entraîne même moins que beaucoup de sportifs amateurs.

Sportif amateur ! Regardez plutôt par là. Roméo est un des mecs les plus assidus que je connaisse. Il s’entraîne tous les jours – idem pour sa chérie, Juliette. Et tout ça pour quoi ? Pour rien. Après plusieurs mois d’exercice passif : il n’y a que la date qui change.

Mais alors, y aurait-il un secret pour s’entraîner moins et ciseler mieux son corps ?

Oui !

Voilà.  Le.  Secret.

Lors d’une série d’exercices, trouvez une résistance qui vous épuise entre trente-cinq et quarante secondes.

Appliquez ce secret, et vous allez vous entraîner mieux que 99,99% des sportifs.

Par exemple, si vous pouvez courir une heure sur un tapis roulant, alors vous courez cinquante-neuf minutes et vingt secondes de trop. Voici trois indices qui veulent dire que votre entraînement est efficace :

  • Vous vous époumonez.
  • Vous chauffez.
  • Vous ruisselez de sueur.

S’entraîner avec de la résistance, c’est douloureux, non ?

Je le pensais. Je ne le pense plus. C’est juste épuisant sur le moment. Normal, ça sert à ça le sport : se vider. C’est impensable d’être enthousiaste pour une activité qui nous fait mal. L’expression « no pain no gain » n’a rien à foutre ici. Vous n’avez pas à déplacer des montagnes, mais il y a du boulot.

 

Voici le plan :

Prenez un bout de papier. Notez les quatre exercices moteurs. Allez à la salle de sport par exemple, et, pour chaque exercice, effectuez autant de séries que vous voulez.

Et souvenez-vous : vos séries doivent vous demander de bons efforts, et durer idéalement quarante secondes. Si, à trente secondes par exemple, vous êtes à bout de force et que vous ne pouvez plus continuer votre série, il y a deux raisons.

  • Soit votre résistance est trop élevée, alors baissez l’intensité.
  • Soit vous avez déjà bien bossé. C’est le moment de changer d’exercice.

Cela vous aidera à passer de séance de sport « Bof ! » à séance de sport « Ou la la ! Ça brûle ! Mais ça déchire ! » Parce que vous serez productif.

Le gain ?

À la suite d’une séance intense, vous élevez votre métabolisme et la réponse hormonale. Autrement dit, votre corps se renforce, et il brûle naturellement beaucoup plus de calories que d’habitude. Voilà pourquoi vous perdez beaucoup plus vite votre graisse corporelle. Votre corps s’en sert comme source d’énergie.

Maintenant que vous savez que vous devez utiliser une résistance adéquate pour vous épuiser, entraînez-vous comme ça. Et laissez tomber le cardio.

Gardez en tête que si vous vous entraînez timidement, vous n’êtes pas efficace. Mieux vaut s’entraîner un peu et en suer que de s’entraîner beaucoup et en vain.

Naturellement, il est des façons beaucoup plus relax de fondre la graisse corporelle que les deux précédentes. Pour le découvrir, commençons par nous pencher sur ce qui précède chaque jour.

 

Pilier n° 3 : dormez comme une marmotte

Vous allez au sport à l’heure pile, mais le cœur n’y est pas ? Vous n’avez ni l’envie ni la force de lever des haltères ? C’est le signe que vous ne dormez pas assez. Oserais-je dire que vous faites semblant ? Je serais bien tenté.

Et si vous dormez à moitié, vous n’êtes pas d’attaque, car vous devez d’abord recharger vos batteries. Je doute fort que vous ayez déjà passé une journée infatigable après une nuit blanche.

Alors, vous avez un grand avantage à clore vos paupières et à les rouvrir dès que vous êtes à cent pour cent.

Vous devez vraiment enregistrer ceci dans votre matière grise : au réveil, vous devez être frais et dispos.

Prenons un exemple de deux personnes réelles (j’ai mis des noms au pif) :

  • Optimus se réveille toujours reposé. Sept ou huit heures par nuit lui suffisent largement. Avant de sortir du lit, il s’imagine sa journée. Il se voit réaliser ce qu’il veut, ce qu’il aimerait vivre. Il sait qu’il est maître de sa destinée, alors il vit chaque moment à cent pour cent. Quand il s’entraîne, il se donne à fond. De mois en mois, son taux de graisse corporelle diminue. Son corps se transforme.
  • Decepticon ouvre l’œil bien trop tôt le matin. Cinq heures par nuit lui semblent suffire parfaitement. Il sort directement du lit, et, au fur et à mesure que sa journée passe, il la découvre. Il pense que tout ce qu’il lui arrive est le coup du destin. Que tout ce qu’il fait dépend des autres, et pas de lui. Il a toujours besoin qu’un truc le motive pour aller s’exercer. Comme lire son horoscope ou rencontrer une fille qui lui plaît à la salle. Quand il s’entraîne, il est mou. De mois en mois, il se demande pourquoi son taux de graisse corporelle ne diminue pas.

Je suis sûr que vous avez saisi les deux personnages. John est optimiste. Decepticon en voit de toutes les couleurs. Ce n’est pas répandu de savoir que s’imaginer sa journée est le plus gros des stimulants.

Mais tout le monde sait qu’il faut dormir bien. C’est cool, mais parfois, cela ne suffit pas. Comme Decepticon. Il faut donc dormir plus. Et pourquoi ? Parce que les recherchent montrent toujours que le meilleur temps de sommeil se situe autour de huit heures.

Je pourrais écrire des pages sur « comment mieux dormir ». Mais si vous devez garder une tactique, c’est celle-ci : essayez de dormir au moins sept heures par nuit. Car la privation de sommeil peut entraîner les maladies cardiaques et cérébrovasculaires, l’obésité et le diabète.

Oui, vous devez nourrir votre belle machine avec doigté. Oui, vos séries d’exercices doivent défier vos muscles. Mais il manque un élément. Si vous voulez vraiment que votre corps brûle sa graisse corporelle sans faire la tronche, il faut combler votre sommeil.

Votre corps est un peu comme une fusée spatiale. Un miracle, si je puis dire. L’alimentation et la musculation, c’est le carburant et le moteur. Le repos, c’est le décollage fantastique qui vous laissera bouche bée. Le trio d’enfer.

Ne vous limitez pas à vous reposer. Faites dodo comme un bébé.

Dormir bien et suffisamment n’a rien de compliqué. Il suffit de connaître ces cinq tactiques simples. Même si vous êtes un sportif coquet un peu trop animé.

 

Tactique n° 1 : mettez les soucis à la porte

L’amitié, c’est quand vous pouvez compter l’un sur l’autre. Dans les bons moments, dans les mauvais moments. Un ami doit se libérer pour écouter vos problèmes. Pourquoi ? Parce que tout le monde a des hauts et des bas. Et quand un truc vous empoissonne l’esprit, comment pouvez-vous dormir bordel ? !

Nous confier à une personne de confiance nous fait tout de suite nous sentir mieux. Les personnes qui ont un retour sur leur investissement en amitié sont des gens très chanceux. Hélas, c’est rare. Alors voici la solution :

Si vous avez les idées noires, il est temps de vider votre sac… sur un papier. Écrivez noir sur blanc tout ce qui vous ennuie en ce moment. Notez vos problèmes avant d’aller dormir. Vous les chasserez facilement. Votre esprit sera pur et libre comme un flocon de neige. Vous pourrez enfin dormir.

Ah ! J’oubliais : inutile de vous disputer. Avec votre ami de cœur par exemple. Écrivez d’abord sur un papier ce que vous avez sur le cœur. Puis servez-vous-en le lendemain face à la personne en question.

Essayez, ne serait-ce que par curiosité. C’est féérique et ça marche !

 

Tactique n° 2 : écrivez une liste de choses à faire pour le lendemain

C’est un peu comme la tactique précédente. Rédigez ce que vous prévoyez de concrétiser le lendemain. C’est une astuce éprouvée qui vaut son pesant d’or. Vous vous viderez la tête et passerez une bonne nuit.

Si votre cerveau est chargé de choses à faire, surtout le lendemain, vous y penserez toute la nuit. Vous ne pouvez pas dormir tranquillement si une ou plusieurs idées trottinent dans votre tête.

Listez vos projets sur une feuille – le plus important en premier –, et vous n’aurez plus à craindre d’oublier quoi que ce soit.

Maintenant, honorez votre liste, parole, résolution. Vous dormirez mieux. Et c’est aussi comme ça que développerez votre confiance en vous.

 

Tactique n° 3 : gardez vos chaussettes

Vos pieds se les gèlent avant le reste du corps. Car ils sont les plus loin du cœur. Si vous portez des chaussettes au lit, vous réduirez vraiment les réveils dans la nuit.

Si vous avez un problème de mauvaise circulation sanguine dans les extrémités, cette astuce va beaucoup vous aider.

 

Tactique n° 4 : dormez au bon moment

A) C’est meilleur de rentrer sous la couette le plus tôt possible.

Essayez de dormir entre 23 heures et 1 heure du matin. Car dans cette plage horaire, nos systèmes, en particulier les glandes surrénales, remplissent d’importantes fonctions.

Imaginez comment était la vie, sans électricité. Peu de temps après le coucher du soleil, nos ancêtres allaient sans doute au lit. Mieux vaut donc dormir autour de vingt-trois heures.

B) Essayez de dormir et de vous réveiller à la même heure.

  • Habituez-vous à dormir tous les soirs à la même heure. Aux alentours de 23 h. Pour info : prenez votre dernier goûter environ une heure avant d’aller dormir.
  • Habituez-vous à vous réveiller tous les matins à la même heure. Pour cela, réglez un réveil à la même heure chaque jour, week-end et jour férié.

Quand vous suivez les mêmes cycles de veille-sommeil, vous êtes en forme. Vous avez donc moins de chance de vous laisser séduire par des gourmandises. Car vous êtes plus lucide.

 

Tactique n° 5 : dormez sur le côté

Vous connaissez la plus mauvaise position pour dormir ? Sur le ventre. C’est la pire de toutes pour votre respiration, votre cou et votre dos.

Dormez sur le côté. Et le meilleur côté est le droit, car il permet de dormir mieux. Vous garderez votre colonne vertébrale dans la position la plus naturelle possible. Son alignement sera parfait. Vous éviterez ainsi toutes crispations.

Vous pouvez éviter les douleurs lombaires ou les torticolis simplement avec un bon matelas. Ou en dormant sur le côté. Je ne suis pas un kiné, mais n’importe quel thérapeute sera d’accord avec ça.

Dormez au moins sept heures par nuit, et respectez vos horaires de veille-sommeil habituels. Plus vous allez au lit tôt, mieux c’est. Pensez à lâcher vos soucis sur un papier, avant d’aller dormir. Marquez tout ce que vous avez à faire sur un bout de papier, et ne pensez plus à rien. Allez dormir. Votre esprit se relaxera. Un profond et lourd sommeil s’emparera de vos sens et vous offrira les rêves les plus chouettes, poétiques.

Le lendemain, vous vous lèverez du bon pied. Vous trouverez la motivation pour profiter de la vie et prendre soin de vous.

Jusqu’ici, vous avez découvert comment manger pleinement. Vous avez juste à unir les bons aliments dans un repas, et au bon moment. Puis vous savez maintenant comment vous exercer pour créer une transformation. Vous devez lever des haltères de sorte à vous épuiser. Avec ces deux premiers piliers, vous allez tonifier votre corps et perdre à pleins pots la masse graisseuse. Seulement si vous respectez le 3e pilier de la transformation physique, de la vie : le sommeil.

Mais il nous reste à découvrir une dernière source de transformation. Et c’est peut-être la plus puissante de toutes.

 

Pilier n° 4 : créez un mode de vie qui colle à votre but

Je ne compte plus le nombre de mails de détresse que j’ai reçus depuis 2016. Le problème est presque toujours le même. La personne marche au moins trente minutes chaque jour, mange très peu et s’exerce aussi intensément qu’un bébé en train de chier dans sa couche.

Je connais des personnes qui ont honte de leur corps, malgré qu’ils vont à la salle tous les jours. Mais je m’en fou, je les imagine quand même réussir leur amélioration, un jour. Il suffit d’en avoir envie, vraiment envie. Et c’est alors que l’impossible devient réalité.

Vous entraîner comme un malade ne vous offrira pas un corps de rêve. Parce que si votre graisse corporelle ne fond pas, vous resterez gras. Et vous pourriez vous entraîner autant qu’un pro avant de voir un résultat correct. C’est comme répéter « 1+1=2 » pendant une heure et espérer devenir une tête en mathématiques.

Vlan ! Et vous devenez fou.

Le meilleur moyen d’avoir un corps de rêve est de changer votre mode de vie. Vous devez vivre comme un sportif coquet qui a déjà un corps bien fait. Vous savez que je m’entraîne moins et que je mange plus que la plupart des passionnés en musculation, et que mon corps est plus sculptural que le leur ?

La raison est simple : j’aime faire les choses bien. Ni plus ni moins.

Par exemple, si j’étais un bûcheron et que j’avais une heure en face de moi pour faire tomber un arbre, avec une hache, je passerais quarante-cinq minutes à l’aiguiser. Imaginez le temps que cela prendrait de bûcher un chêne avec une hache au bout arrondi.

Voici ce que je fais :

  • J’aime manger bien – pilier n° 1. J’ai l’habitude de manger cinq fois par jour. Je commence toujours par les protéines. Le reste s’équilibre intuitivement. Et je ne me prive jamais.
  • J’aime lever des haltères bien – pilier n° 2. J’ai l’habitude de m’exercer peu. Seulement trois fois par semaine. Ma séance dure à peine une heure, mais elle est très animée. Mon but est que chaque entraînement me mette à plat. Ou presque. Un entraînement intense qui augmente votre métabolisme vaut mieux que 7 entraînements faibles qui l’abaissent. Autrement dit, un entraînement qui force votre corps à se tonifier brûle beaucoup plus de calories.
  • J’aime dormir bien – pilier n° 3. J’ai une confidence à vous faire sur le sommeil. J’ai manqué des jours et des jours entiers de cours au lycée. Pourquoi ? Car j’avais horreur de me réveiller si je n’avais pas eu ma dose de sommeil. En gros, il n’existe pas un motif d’absence que je ne connais pas. Même le coup du réveil je l’ai fait ! Au bout d’un moment, mes motifs d’absence piquaient même la curiosité du CPE et des surveillants. Bref.

Facile à faire. Et pourtant, neuf personnes sur dix ne le font pas.

Mais ce n’est pas tout. Ces trois piliers font partie de ma routine de vie, le 4e pilier. Car je suis un sportif coquet qui veut rendre son corps enviable, attirant. Tout bien réfléchi, je veux aussi le garder. La réussite, dans tout ce que vous voulez, vient presque tout seul une fois qu’elle fait partie de votre style de vie.

 

Comment créer une habitude de vie ? C’est un jeu d’enfant.

Vous savez ce qui confectionne votre silhouette, votre personnalité et, en réalité, votre destin ?

Vos habitudes.

Ce que vous voyez refléter dans votre miroir est le fruit de vos habitudes. Certaines mènent à un corps de rêve, d’autres mènent à l’obésité. Et vous n’avez pas à mettre à l’envers votre quotidien. Seulement à retoucher un peu le décor, comme vous le feriez chez vous.

Le progrès est impossible sans changement. Et ceux qui ne peuvent jamais changer d’avis ne peuvent ni changer le monde ni se changer eux-mêmes. Créer une habitude de vie est très facile. Je vous montre comment faire en 3 étapes.

 

1)  Demandez-vous pourquoi vous voulez modifier vos habitudes ?

Maintenant, soyez honnête avec vous-mêmes – plus honnête que vous ne l’avez jamais été. Est-ce que c’est important pour vous de parfaire votre aspect physique et de vous offrir une super forme ?

« Gardez à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe qui d’autre. » – Abraham Lincoln

Ce n’est pas parce que untel vous a dit de perdre du poids que c’est une réponse valable. Vous n’êtes plus un gamin. Si votre désir de vous transformer physiquement ne vient pas de vous, si cela vous semble une corvée, alors vous pouvez toujours rêver.

Pour mériter un corps de rêve, vous devez d’abord le vouloir. Puis vous devez croire que c’est possible. Point.

Une fois que vous avez ces deux premières pièces du puzzle, il n’y a pas l’ombre du début de commencement d’un doute que vous allez en assembler d’autres.

 

2)  Identifiez les habitudes qui vous font du tort.

Si vous êtes mince, mais sans galbe, veuillez passer cette étape. Si vous êtes gros ou avec du gras sur le ventre et partout ailleurs, faites sérieusement l’exercice suivant.

Essayez d’imaginer comment cette prise de graisse corporelle a fait son apparition. Rappelez-vous de son commencement, et repassez en détail la toute première complication. Reprenez chaque complication l’une après l’autre, par ordre chronologique. Visualisez avec la plus grande précision ce que vous avez fait.

Maintenant que vous savez où vous avez foiré, voici ce qu’il faut faire. Dernière étape.

 

3)  Remplacez vos habitudes gélifiantes par des habitudes qui mènent à bonne fin.

Bon, et par quoi on commence ?

Personne ne pourrait et ne voudrait assembler toutes les pièces du puzzle d’un seul coup. Une par une est beaucoup plus facile. Alors n’allez pas plus vite que la musique.

Pilier n° 1.  Disons que vous n’avez pas l’habitude de manger des repas équilibrés. Vous pouvez commencer par manger un repas équilibré par jour par exemple. Puis deux. Puis trois. Ensuite, vous ajoutez une collation. Puis une autre.

Pilier n° 2.  Disons que vous ne levez jamais d’haltères. Vous pouvez commencer par en lever un jour par semaine par exemple. Puis deux. Puis trois.

Pilier n°3.  Vous pouvez commencer par dormir sur le côté – le droit si possible. Puis aux mêmes horaires. Puis au moins sept heures par nuit.

Pilier n°4.  Répétez ces trois piliers jusqu’à ce que la mort vous en sépare. Ce n’est plus un passe-temps ou une affaire de huit semaines avant l’été. Vous avez cela dans le sang.

Chaque fois que vous ajoutez une bonne habitude, comme un repas équilibré par jour, vous pouvez être content de vous. Car même si ce n’est qu’un seul repas équilibré par jour au lieu de cinq, vous faites mieux que ce que vous avez fait jusqu’à maintenant : vous avancez.

« Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt. »

Est-ce que je vous demande de déplacer des montagnes ou de bouleverser votre existence du jour au lendemain ? Non. Je vous demande juste d’essayer. Même que je ne vous conseille pas de faire tout tout d’un coup. Sinon, il n’y aurait ni aventure ni plaisir de réussite.

C’est long, ça demande une constance sans limites, mais gardez à l’esprit qu’un entraînement qui force votre corps à se tonifier brûle beaucoup plus de calories. Ça en vaut vraiment la peine.

Au bout du compte, cela est plus efficace et cela prend moins de temps que de s’entraîner deux heures par jour pour un corps qui laissera indifférent. Alors s’il vous plaît, faites-moi une faveur. Arrêtez d’écouter ceux qui vous disent de vous entraîner tous les jours comme un malade : c’est de la poudre aux yeux, c’est faux.

Vous n’avez pas à craindre un virus mortel ou une effroyable tempête dont vous ne maîtriserez pas les conséquences. Il ne tient qu’à vous, réellement, de lancer votre métamorphose.

 

C’est à votre tour !

Le renard et la panthère contestaient de leur beauté. La panthère vantait à tous coups la variété de son pelage. Le renard prenant la parole dit : « Combien je suis plus beau que toi, moi qui suis varié, non de corps, mais d’esprit. »

Les ornements de l’esprit sont préférables à la beauté du corps. Mais un sportif coquet ne néglige pas la beauté du corps. Il est sans cesse dans l’amélioration personnel et physique.

Qui a dit que se tailler un corps de rêve se faisait comme par magie ? Oui, vous allez devoir miser sur des aliments bruts. Ou le moins traité possible. Et puis il n’est ni nécessaire, ni même possible, de vous cacher des occasions ou des aliments qui nuisent à la perte de graisse corporelle ni de les éviter. Mais il est tout à fait possible d’y arriver en roulant pour l’équilibre et la modération.

Oui, vous devez vous entraîner pour muscler votre corps. Un corps bien fait est plus séduisant qu’un corps mince ou surgraissé.

Oui, il faut par-dessus tout vous entraîner intensément et vous reposer suffisamment.

Vous savez, j’aurais aimé vous dire qu’il suffit de marcher trente minutes chaque jour pour percer. Mais, je ne le dirais pas – bien que je vous encourage à garder cette bonne habitude. J’aurais aimé vous dire que cela sera facile. Hélas, non. Les avantages rares sont à la portée de quiconque se montre prêt à fournir l’effort nécessaire.

Si vous prenez les choses du bon côté, c’est moins difficile que vous le croyez. Il suffit juste de dépenser votre temps et vos efforts sur ce qui produit les plus grands bénéfices.

Et peut-être, j’ai dit « peut-être » qu’en moins de trois mois, vous commencerez à voir des changements physiques, à accroitre votre sex-appeal.

Vous voulez une motivation sans limites ? Collez ceci dans vos neurones : ne pensez plus à la silhouette que vous n’avez pas, ne pensez qu’à la silhouette que vous voulez.

Je n’ai pas voulu vous faire entrer dans le monde du fitness en mode « guerrier ». Je ne sais même pas si cela marche, ou si c’est jouable. Je vous ai montré comment agir mieux que les autres. Intelligemment.

Maintenant, imaginez que votre mode de vie améliore enfin votre qualité de vie. Imaginez que vos séances de muscu portent enfin leurs fruits. C’est la clé pour devenir physiquement plus attirant. C’est la clé pour vous épanouir dans la vie.

Parfois, rien n’y fait : quand votre qualité de vie change, votre vie entière change, que cela vous plaise ou non.

C’est à votre tour de passer d’une mignonne petite chenille à magnifique papillon sûr de lui. Il suffit d’embrayer. Aujourd’hui, pour de vrai.

 

Ce n’est pas fini ! Dites-moi ce qui vous fait obstacle en commentaire.

Cela fait maintenant trois ans que ce blogue respire. Cet article n’est ni mon premier ni mon dernier si Dieu le veut. Mais c’est le 1er d’une belle série d’articles sur la transformation physique.

Vous avez des questions. Vous avez sûrement des barrières qui paralysent votre transformation. Ces barrières, ensemble, nous pouvons frapper plus fort pour les détruire. Mais je ne sais rien sur elles. Alors je compte sur vous pour me les décrire.

C’est vos résultats ? Votre alimentation ? Vos entraînements ? Dites-le-moi.

Envoyez-moi un mail ou écrivez un commentaire. Soyez sûr que je lise votre message et que je vous réponde. Si jamais je ne vous réponds pas dans la journée… attendez plus longtemps !

Formulez-moi vos difficultés, et je vous tendrai l’oreille. Cela m’aidera à identifier le problème. Nous pourrons aller de l’avant.

Moins de graisse corporelle ? Les 4 piliers des corps qui font rêver

Kerim Yilmaz

Par le temps qui court, Kérim doit être en train d'écrire un article sans fin. Dans le seul but de vous apprendre à manger et à vous exercer si bien, que vous rendrez votre corps enviable.

6 thoughts on “Moins de graisse corporelle ? Les 4 piliers des corps qui font rêver

  • 30 janvier 2019 à 0 h 30 min
    Permalien

    Je suis super motivé et essaye de me prendre en main depuis plus d’une année mais je suis toujours bloqué sur 2 niveaux.

    Premièrement, j’ai une sensation d’estomac surchargé, je digère mal, ventre toujours gonfle … j’ai amélioré mon alimentation depuis un moment (beaucoup de légumes et de fruits), mais rien n’y fait.

    Au niveau sport, j’ai des courbatures en permanence, surtout dans les jambes. Je viens de découvrir ce blog et je commence de changer ma manière de m’entrainer, donc les résultats ne sont pas encore présents …

    Merci à Kerim pour ses présentations super motivantes, un bon exemple d’un état d’esprit qui manque à beaucoup de personnes ;o)

    Répondre
    • 30 janvier 2019 à 9 h 28 min
      Permalien

      Bonjour, Patrick.

      Merci avant tout pour vos chaleureux compliments.

      Dites-moi, est-ce que vous mâchez bien la nourriture ? C’est une des causes de mauvaise digestion.

      Et puis, votre ventre ne serait-il pas tout simplement riche en graisse corporelle ? Souvent, le gras se trouve derrière les abdos, c’est-à-dire autour de vos organes. Bien que l’alimentation est la clé pour enclencher la fonte de ce gras, c’est le levage de poids qui fera la différence.

      Vous avez des courbatures en permanences ?

      C’est très bien. Cela veut dire que vous avez forcé votre corps à changer. Cela veut dire que vous avez augmenté votre métabolisme, donc vous brûlez naturellement plus de calories. Moi aussi j’ai des courbatures au moment où je vous écris. Mais elles ne me font pas mal, ce sont des courbatures « agréables ».

      Vous voulez que je vous dise…

      … Au lieu d’attendre des résultats, essayez de vous concentrer sur vos efforts durant vos entraînements. Fatiguez-vous, c’est le secret. Vos résultats viendront. Un jour, vous perdrez cette sensation de ventre toujours gonflé. Soyez-en sûr.

      Je connais des gens à la salle de sport qui ne se servent que des exercices ultimes. Ils n’ont pas l’air d’en baver, mais je les vois se métamorphoser.

      Avec les bons outils, vous travaillez mieux. Mais avec l’envie, ça va bien au-delà de « mieux ».

      Répondre
      • 2 février 2019 à 8 h 46 min
        Permalien

        Bonjour Kerim et mille mercis pour votre réponse.

        Vous avez raison, au niveau alimentation je ne mâche presque pas, je mange des choses saines et assez équilibrées (avec trop d’écarts), mais compulsivement et en trop grande quantité. Vous avez raison aussi pour la couche graisseuse du ventre (si ca serait sur un cochon ce serait parfait), mais c’est moins facile à avouer. Votre blog est une mine d’informations, beaucoup confirment ce que je pensais (mais que je n’appliquais pas ;o) … OUI, c’est bien un changement de mode de vie qu’il faut amorcer mais ÔOH qu’il est difficile de changer ses habitudes, surtout quand on n’est pas seul.

        Je m’entraine durement quasiment un jour sur 2. Jusqu’à présent je n’utilisait exclusivement que les machines de fitness et allait courir dehors. Mes entrainements duraient souvent plus de 2 heures et mes limites étaient soit mon souffle soit mon rythme cardiaque, soit un épuisement à la fin de l’entrainement. Ceci dit je progresse régulièrement, je suis en charge max sur une bonne partie des machines. Avec mes premiers essais de tes exercices ultimes, c’est différent, je sens mes muscles chauffer, sensations que je ne connaissait pas avant, mais je dois apprendre à soulever des poids en libre, et seul, personne ne fait ce genre de choses. Ceci dit j’ai du déplacer des machines pour faire une petite place libre pour lever les altères, personne ne s’entraine en libre, sauf de rares martiens … Mon changement d’entrainement a provoqué des questionnement et quelques plaisanteries, ça détend l’atmosphère, et c’est dangereux de travailler en libre quand on te fait rire !!!

        Je vais faire de la pub pour ton blog, il risque une fois d’être classé « d’utilité publique ». Félicitations pour ton choix de mettre tout cela a disposition gratuitement et de tout le monde, je suis sûr que tu en tires une grande satisfaction. Tu n’as même pas fait une page pour des dons (ou je ne l’ai pas vue) // Oupsss, j’ai pris naturellement le tutoiement // C’est encore un exemple remarquable (pas le tutoiement, enfin si ça aussi).

        Je ne suis 45′ de Bourg (près de Louhans), je viendrai certainement te voir à la muscu, mais avant faut que j’arrive à faire des trucs que je n’arrive pas, comme les dips par exemple … c’est comme s’il manquait certains muscles à mon corps, je lève le max sur certaines machines, mais je n’arrive pas à faire des trucs simples.

        Tout le meilleur pour toi et tes proches !

        Répondre
        • 3 février 2019 à 15 h 00 min
          Permalien

          Salut, Patrick.

          Ton message m’a donné le sourire jusqu’à la fin. Merci.

          Le plus important est de modifier ton mode de vie petit à petit. Histoire que ça passe discrètement. Et si cela te plaît, alors tu peux y aller un peu plus vite.

          Les poids libres sont très efficaces, puisque c’est toi qui contrôles le mouvement du début à la fin. Tu fournis plus de travail. Continue, mais si tu ris, arrête, car ça peut être dangereux. Ha ! Ha !

          Merci, ça me fait plaisir que tu me fasses de la pub. Et merci pour tes compliments.

          Je compte fournir des articles toujours aussi qualitatifs. Je compte aussi créer une page, pas pour des dons, mais pour du coaching à distance. Bientôt, j’espère.

          Oui, tu peux me retrouver à Bourg, à la muscu. Ce serait cool.

          Quant aux exercices simples, le dips par exemple, tu as raison de t’y mettre. Car il travaille les muscles avec une grande résistance. Cela permet d’obtenir de très bons résultats.

          Dès la semaine prochaine, je compte publier un nouvel article. Il y aura mon tout premier plan d’entraînement.

          Merci. Je souhaite tout le meilleur pour toi et tes proches aussi.

          Répondre
  • 26 mars 2019 à 21 h 18 min
    Permalien

    Bonjour,
    Une petite remarque, à confirmer :
    Je suis étonnée que vous conseillez de dormir sur le côté droit, car il me semble avoir entendu souvent que c’est bien plutôt sur le côté gauche qu’il faut dormir et surtout pas le droit qui est le côté où se trouve le foie … non ? est-ce que je me trompe ?
    Cordialement.

    Répondre
    • 27 mars 2019 à 6 h 40 min
      Permalien

      Bonjour, Claire-Lise.

      À gauche il y a le cœur. Et puis, quand on dort sur le côté droit, rien de ce qui se trouve dans l’estomac ne peut pas remonter à la gorge. Regardez la position de position latérale de sécurité, ou PLS, c’est sur le côté droit.

      Dormir sur le côté gauche n’est pas dangereux. Mais le côté le plus bénéfique c’est le droit.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.