Comment obtenir des protéines de haute qualité – 6 sources gargantuesques, oeuf en or, œuf en or – Kerim BlogueurC’est blessant.

De voir votre corps devenir le remède contre l’amour.

Enfin, c’est blessant si vous vous êtes donné la peine de manger mieux. Si vous vous privez comme tout le monde, vous n’avez que ce que vous méritez.

Vous ? Nonnnnn, cela m’étonnerait. Vous, vous mangez avec appétit. Vous ne mangez pas des aliments, vous les associez. En les équilibrant. Comme vous le feriez pour préparer un gâteau – quel exemple !

Parce que vous voulez créer les conditions pour fondre votre graisse corporelle, et devenir attirant. Inutile de se le cacher : c’est pour cela que nous nous intéressons à la nutrition.

Et pourtant, en réalité, vous n’osez pas vous regarder dans la glace. Là où vous pouvez vous voir comme les autres vous voient.

C’est à devenir fou. Votre corps gère beaucoup de choses. Miraculeusement. Votre mission, c’est de lui donner de la matière première. C’est tout. Imaginez comment il pourrait vous métamorphoser si vous lui donniez ce qu’il veut.

Pourtant, vous mangez des fruits et des légumes, des noix et deux portions de poisson par semaine.

Vous avez planifié tous vos repas du jour.

Résultat ? Rien de divin. Vos choix de nourriture ont forcément donné un coup de fouet à votre vitalité. Quant à votre silhouette, vous êtes bien loin de l’équilibre alimentaire et de la fonte de graisse.

Cela est tout à fait naturel. Les bons choix alimentaires donnent des résultats. Mais j’ai une bonne nouvelle : si vous les associez entre eux, le résultat, ce sera que votre corps se transforme.

 

Le sac de nœuds sur les macronutriments

Soyez très attentif, c’est super important. Les macronutriments capitaux, ce sont les protéines, les glucides et les lipides. L’équilibre, c’est la même chose, mais en quantité adéquate pour obtenir des résultats.

Vous voyez la nuance ?

Je vous donne un exemple : vous mangez trois fois par jour. Vous favorisez les fruits et légumes, le pain complet, vous buvez du thé vert, vous méditez… Et rien. On dirait que votre alimentation n’en a rien à faire de vos choix.

Pourquoi ? Parce que vous n’avez pas fait les choses dans les règles. Ce que vous voulez, ce que votre corps veut, ce sont d’abord des protéines. La base pour garder un corps beau, animé et résistant.

C’est cela qui fait que vous débordez d’énergie. Les protéines, pour nous, c’est comme la terre pour un platane. Il grandira, deviendra magnifique et solide.

Pourquoi votre corps à soif de protéines ?

Parce que vous en avez besoin pour renforcer votre masse musculaire. Parce que vos hormones, vos enzymes, vos anticorps… se forment d’acides aminés. Les acides aminés, ce sont les composants de base des protéines. Vous n’allez pas vous priver d’un élément nutritif aussi essentiel, n’est-ce pas ? Bien sûr que non.

Vous allez faire exactement l’inverse.

Vous allez commencer par manger la dose adéquate de protéines, à chaque repas. Et seulement après ça, vous pourrez équilibrer les glucides et les lipides.

Et la magie s’opère.

Si vous mangez des protéines à chaque repas, votre corps pourra plus facilement libérer sa graisse corporelle. Car les protéines réduisent l’émission d’insuline. Tout simplement.

 

D’accord, jeune homme. Que choisir alors ?

Ce qu’il faut savoir : certains aliments contiennent des protéines, des glucides et des lipides dans des proportions variées. Mais la plupart en contiennent une quantité massive d’un seul.

Exemple :

  • Dans 100 g de purée d’amandes : 58.5 g de lipide, 6 g de glucide et 25.8 g de protéine. Ici, ce sont les lipides qui dominent. Même s’il y a une quantité intéressante de protéine.
  • Dans 100 g de saumon : 20 g de protéine, 10 g de lipide et pas de glucide. Ici, ce sont les protéines qui dominent.
  • Dans 100 g de pomme : 11 g de glucide, 0.3 g de protéine et 0.2 g de lipide. Ici, comme vous l’avez deviné, ce sont les glucides qui dominent.

Le plus important, c’est d’identifier le macronutriment dominant d’un aliment. Vous pourrez ensuite le poser dans votre assiette comme l’un des trois macronutriments.

Pour faire simple, je vais vous filer des aliments qui contiennent une quantité massive de protéine.

Ah ! Un petit conseil : sauf le jaune d’œuf qui est bénéfique, essayez de choisir des protéines maigres – c’est-à-dire avec le moins de lipides possible. Pour la simple et bonne raison que vous pourrez les remplacer par des matières grasses qui ont des vertus. Comme l’huile d’olive, les noix, l’huile de noix de coco, etc.

Maintenant, chaque fois que vous préparerez votre petit-déjeuner, déjeuner et diner, et vos goûters, vous saurez quoi choisir. Des sources intelligentes de protéines maigres, riches en nutriments, faibles en calories. Vous obtiendrez la satiété et l’énergie qu’offrent les protéines.

Si je vous demandais : « De quoi auriez-vous besoin pour aller sur la lune ? » Vous me répondriez : « Une fusée, bien sûr. »

Si je vous demandais : « De quoi auriez-vous besoin pour obtenir facilement des protéines ? » Vous me répondriez…

 

1.  Du poisson

Voici mon astuce, une astuce perso.

Chaque mois, j’achète une dizaine de boites de thon. À court de protéines, moi ? Impossible.

Presque tous les poissons, les sardines par exemple, sont d’excellentes sources de protéines. Et d’acides gras oméga-3 – une graisse puissante pour obtenir une meilleure santé.

Essayez aussi les poissons d’eau froide, comme le saumon. Car, en plus d’être riches en protéines, ils possèdent plus d’acides gras oméga-3 que beaucoup d’autres poissons.

À vous : achetez en priorité de la sardine, des anchois, du maquereau et du hareng. Variez-les. Histoire de ne pas vous lasser du goût. Si le poisson est frais, mettez-le au congélo.

Personnellement, je trouve que le poisson représente le plus intéressant des protéines. Parce qu’il offre des acides gras oméga-3, qui n’ont plus rien à prouver. L’huile de poisson possède de puissants nutriments qui combattent le vieillissement. Qui favorisent la perte de graisse corporelle et la construction musculaire. Qui améliorent la santé cardiovasculaire.

OK, vous connaissez l’info, alors vous êtes prêt pour vivre longtemps.

 

2.  De l’œuf

Si vous voulez manger sainement, alors vous pouvez manger des œufs. C’est économique, et facile à préparer.

Personnellement, je mange quatre œufs entiers au petit-déjeuner. Boum ! Au moins 24 g de protéines. 20 g de lipides. Reste plus que les glucides.

Vous pouvez utiliser des œufs à n’importe quel moment de la journée. Ils vont vous rassasier. Ils vous fourniront des protéines, des lipides, des vitamines et des minéraux.

Privilégiez les œufs biologiques, label rouge ou bleu-blanc-cœur. Car ils sont plus riches en oméga-3 que les œufs de poules en cage.

Si le cholestérol du jaune d’œuf vous préoccupe, lisez bien ce que je vais vous dire. Manger des œufs entiers n’est pas dangereux pour la santé.

Gardez ceci en tête : le jaune d’œuf n’a aucun lien avec le risque de maladies cardiovasculaires chez les personnes en bonne santé. Mais attention : si vous avez un diabète de type 2, évitez de manger plus d’un œuf entier par jour. Car cela pourrait augmenter légèrement le risque de maladies cardiovasculaires.

Ne négligez pas les œufs. Parce qu’un apport alimentaire élevé en cholestérol permet un développement plus rapide de votre force et de votre masse musculaire.

Ah ! Un dernier truc : évitez de manger des œufs crus. Voici pourquoi.

Plusieurs équipes de recherches se sont penchées sur la digestion des œufs. Elles ont toutes montré que nous digérons très peu le blanc d’œuf cru : nous absorbons que 50 pour cent des protéines. Mais grâce à la coagulation du blanc, c’est-à-dire par la cuisson ou en battant le blanc d’œuf, vous pouvez obtenir presque toutes les protéines de l’œuf. Parce que cela modifie la structure des protéines et les rend digestes à plus de 90 pour cent.

Cuisez vos œufs. Ou battez-les jusqu’à ce que ça mousse si vous voulez en manger cru.

 

3.  Du bœuf maigre

Manger mieux ne veut pas dire renoncer au bon vieux steak. Vous devez choisir le bon type de bœuf pour fondre votre graisse encore plus vite. Privilégiez le bœuf à 5 pour cent de matières grasses.

Demandez au boucher d’enlever le maximum de gras sur la viande. (Peut-être que vous payerez deux ou trois euros de plus, mais vous gagnerez un peu plus de protéines.)

Quand vous choisissez du bœuf haché, au supermarché par exemple, recherchez « maigre » ou « extra maigre » sur l’étiquette.

Pour un sportif coquet comme vous, une portion de viande rouge par jour suffit pour profiter de ses vertus.

Privilégiez les viandes issues de l’agriculture biologique. Car leur composition en est meilleure – plus d’acide gras oméga-3. Car ils contiennent moins de résidus d’antibiotiques. Et les bêtes ont vécu dans de meilleures conditions.

 

4.  Du poulet et de la dinde

La volaille est une bonne source de protéines. Encore une fois, lisez bien les étiquettes et choisissez de la dinde ou du poulet maigre. Si vous n’en abusez pas, il vous restera encore un peu de place pour des glucides et des lipides.

C’est clair. Leur peau n’est pas intéressante, encore moins lorsqu’elle n’est pas biologique. Alors retirez-la avant de manger votre morceau. Vous pourrez la remplacer par des merveilles de la nature. Des matières grasses vertueuses, comme l’huile d’olive.

Parfois, vous n’aurez pas le temps. Mais vous voudrez quand même préparer quelque chose de potable. Ça tombe bien, puisque votre tranche de blanc de poulet cuira en un clin d’œil. Le goût, un pur régal.

Sur la toile d’araignée mondiale, vous trouverez d’innombrables recettes pour cuisiner le poisson, l’œuf, le bœuf et la volaille.

 

5.  Des produits laitiers faibles en gras

Les produits laitiers pauvres en matières grasses, le lait écrémé par exemple, constituent une source idéale de protéines maigres. Puisqu’on leur a retiré leurs lipides.

Vous entendez des tas de choses sur les produits laitiers. Comme leur richesse en calcium qui renforcerait vos os. Qui fondrait votre graisse corporelle.

Ce n’est pas faux.

En fait, le manque de vitamine D favorise la fuite du calcium. Et comme les produits laitiers donnent de la vitamine D et du calcium, c’est encore plus intéressant.

Mais attention, ce n’est pas parce que vous mangez des produits laitiers que vous aurez des os solides.

Comment avoir des os solides, alors ?

Vous devez vous muscler. Arrêtez de croire qu’il existe d’autres méthodes. Vous ne verrez jamais un maigrichon avec des os solides. Plus vous vous musclez, plus vos os se renforcent. Souvenez-vous que vos os soutiennent votre masse musculaire. Si vos muscles se développent, vos os aussi.

C’est comme pour les pneus d’un avion. Plus l’avion est lourd, plus ses pneus sont increvables.

Tout le monde n’aime pas manger des produits laitiers. Certains n’aiment pas le goût. D’autres, c’est leur corps qui n’aiment pas. Si vous faites partie des chanceux qui les aiment, alors voici quelques idées.

  • Lait écrémé – seulement si vous le tolérez bien
  • Fromage allégé
  • Fromage maigre
  • Fromage blanc maigre (le Petit-suisse est mon favori)
  • Yaourt 0 % ou traditionnel
  • Yaourt grec

Ces aliments font partie intégrante d’une alimentation saine. Parce que vous pouvez les intégrer dans chaque repas ou goûter, pour obtenir facilement des protéines.

 

6.  De la protéine de lait en poudre

De nombreux sportifs coquets prennent de la protéine en poudre. Pourquoi ?

Un : c’est un produit raffiné, mais naturel. Une protéine en poudre est simplement un élément nutritif du lait que l’on a filtré et que l’on a déshydraté. Pour obtenir un concentré assez pur et facile à stocker. Ex. : l’huile d’olive est un élément nutritif que l’on a filtré des olives. C’est un produit raffiné, mais naturel.

Deux : le plus gros avantage de la protéine en poudre, c’est son côté pratique, facile à utiliser.

Trois : la protéine en poudre ne figure pas dans la liste des produits dopants. C’est donc bête de la considérer comme telle. Sinon, il faudra considérer le poisson, la viande ou le fromage blanc aussi comme des produits dopants. Mais alors, pourquoi certaines personnes croient-elles que les protéines en poudre sont des produits dopants ?

Ce mythe tire son origine de différentes analyses que l’on a effectuées dans les années 80 sur des lots de protéines. Ces analyses ont mis en évidence des traces de stéroïdes dans certaines poudres, surtout en provenance de l’Amérique. Depuis, plus aucune contamination.

Quatre : ça marche absolument. Mais ça marche seulement si vos apports en protéines sont faibles. Nuance.

Je vous donne un exemple tout simple : les apports en protéines d’Alpha sont importants, et ceux de Beta faibles. Si ces deux personnes décident de prendre un supplément de protéines en poudre, lequel obtiendra des résultats ? Beta. Parce que ses apports en protéines étaient faibles.

Vous savez maintenant que la protéine en poudre est un produit naturel, puisqu’elle provient de la nourriture.

 

Ça saute aux yeux :

La protéine en poudre ne vous rendra pas super musclé en un rien de temps. Parce que justement, ce n’est pas un produit dopant ! Alors, arrêtez de vous jeter sur le nouveau « SuperMassGain3000 », en croyant que votre transformation ne dépend que de ça.

Personnellement, j’utilise de la protéine totale biologique en poudre pour préparer des muffins protéinés ou des smoothies. Ça me permet de les équilibrer facilement.

Je vous conseille d’avoir à portée de main de la protéine en poudre. Surtout si vous ne consommez pas assez de protéines dans la journée. Ou alors, vous pouvez acheter des barres protéinées.

Imaginez que vous avez cinq minutes devant vous et que vous n’avez pas le temps de cuisiner. Que choisiriez-vous :

  • Partir le ventre vide ?

ou

  • Vous concocter un smoothie aux fruits, aux noix, et protéiné ?

Bien sûr qu’un smoothie.

Vous pouvez boire un smoothie protéiné juste avant votre exercice. Vous digèrerez la protéine en poudre un peu plus vite. Vous ne serez pas à jeun et vous ne risquez pas de renvoi ou de vomissement.

Normalement, je devrais vous dire d’obtenir vos protéines d’aliments entiers. Parce que vous obtenez plus d’avantages nutritionnels et hormonaux avec des aliments entiers.

Mais les protéines en poudre et les barres protéinées, c’est aussi efficace que l’huile d’olive. Seulement si vous savez vous en servir.

 

Avoir une alimentation saine, c’est plus simple que vous le croyez

Vous vous souvenez de la bonne nouvelle que je vous ai dit. Les bons choix alimentaires donnent des résultats. Si vous les associez entre eux, votre corps se transforme.

Vous savez quoi manger.

Ça demande d’investir dans des aliments. Ceux que vous aimez. Vous êtes obligé de manger, mais vous avez toujours le choix. Quand vous obtiendrez une fonte de graisse significative et une vitalité florissante, vous ne voudrez plus revenir en arrière.

D’ici là, il faut obtenir le permis de fondre votre graisse corporelle : l’équilibre. La façon de manger la plus intuitive et la plus saine. Parce que nous sommes faits pour manger comme ça.

Votre nutrition, c’est un plan définitif. Vous en aurez besoin toute votre vie. Alors je vais vous donner un dernier conseil. Arrêtez de manger des aliments qui finissent en graisse corporelle. Mangez une combinaison d’aliments qui dégomme votre graisse corporelle. Qui nourrit vos muscles, toutes vos cellules.

Essayez de manger trois repas principaux et deux goûters par jour. C’est ce qui marche le mieux pour nourrir vos muscles et fondre votre graisse.

C’est comme si à chaque repas, vous disiez à votre corps qu’il pouvait brûler sa graisse sans problème : vous lui rappelez que la nourriture est abondante et qu’il n’a aucune raison de garder précieusement sa graisse. Alors, il la libèrera plus vite.

C’est l’heure du goûter et vous n’avez pas faim ?

Mangez quand même. Beaucoup de personnes ne mangent pas, puisqu’elles n’ont pas faim. Tant mieux pour vous. L’alimentation équilibrée, ce n’est pas un régime de privation.

Lorsque vous mangez, vous maintenez l’équilibre de vos hormones. Vous vous sentez dynamique. Vous restez plein jusqu’au prochain repas.

D’abord les protéines, ensuite les lipides et les glucides. C’est ainsi que vous révélerez à votre corps son véritable potentiel. En lui donnant d’abord le plus important pour se développer.

Lorsque vous vous sentirez comme une dynamo inarrêtable, au bout d’un à cinq jours de repas équilibrés, vous aurez très envie de continuer. Les protéines vous rendront de bonne humeur. Si vous saviez comme je me sens énergique toute la journée !

Peu importe l’activité que vous faites, vous aurez de l’énergie à revendre. Vous vous enthousiasmerez. Le moindre problème sera réglé avec une présence d’esprit remarquable. Au moindre effort, c’est de la graisse corporelle que vous brûlerez.

Voilà ce que fait la bouffe.

Vous n’aurez plus cette déception en vous regardant dans le miroir. Ces envies d’abandons, parce que personne ne remarque votre changement. Quelle peine, que de lutte pour rien.

Non, vous serez un sportif coquet qui change, un de ceux qui a compris les règles du jeu.

Alors jouez.

 
Comment obtenir des protéines de haute qualité : 6 sources gargantuesques
Étiqueté avec :

Kerim Yilmaz

Par le temps qui court, Kérim doit être en train d'écrire un article sans fin. Dans le seul but de vous apprendre à manger et à vous exercer si bien, que vous rendrez votre corps enviable.

2 thoughts on “Comment obtenir des protéines de haute qualité : 6 sources gargantuesques

  • 13 mars 2019 à 8 h 14 min
    Permalien

    Salut Kerim,
    Super, c’est ce que j’aurais dû avoir il y a 20 ans !
    hi hi hi , vous êtes génial. Vous êtes si proche des gens !
    Comment vous remercier pour tout votre magnifique travail .
    Ce qui est bien c’est que l’on ne risque pas de se lasser avec vous. Pas le temps de baisser les bras dans la lutte ! hi hi hi.
    ce qu’il y a c’est que parfois on manque d’idées pour accomoder le poisson ou les oeufs etc et j’ai toujours peur quand je lis une recette qu’elle ne soit pas adaptée car trop grasse ou avec des sauces à la farine ou maïzena qui augmentent la glycémie donc qui font grossir ou alors avec de mauvais conseils pour accompagner le plat, pommes de terre, pâtes blanches etc. Heureusement , je suis tombée sur un livre de recettes à IG bas et cela me donne envie de cuisiner mes protéines. Mon problème est le fait de varier les recettes et de les adapter. Je trouve que ce n’est pas si simple finalement, cela demande un peu de travail mais une fois que l’on a fait sa liste perso de plats alors on a un éventail de repas de midi ou du soir où la protéine domine et que l’on peut cuisiner sans problème.
    l’important étant de varier pour ne pas se lasser.
    Merci de votre gentillesse et de votre partage.
    vous êtes grand Kerim .
    Anne

    Répondre
    • 14 mars 2019 à 20 h 27 min
      Permalien

      Salut, Anne !

      Ça faisait longtemps !

      Merci, vos compliments me font très plaisir 🙂

      En tout cas, j’essaye de donner autant que je peux. Pour continuer l’aventure.

      C’est clair que pour trouver des idées, il faut chercher. Et, souvent, celles qui sont inscrites sur les emballages ne sont pas les meilleures.
      C’est dur parfois d’essayer de tout faire en même temps. Mieux vaut se concentrer sur un petit truc, et l’améliorer au fur et à mesure.

      Avec une liste perso, on est bien plus avancé. C’est cool pour vous. Mais il existe encore tant d’idées… À vous de les trouver.

      Merci pour votre bon commentaire, Anne.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.